Nouveau programme de soutien complémentaire au cancer

Écrit par:

 

Saut Quantique offre maintenant un programme de soutien complémentaire au cancer.

Si les traitements offerts par la médecine conventionnelle demeurent la première ligne de conduite à suivre, il devient impératif de changer votre perception face à cette maladie pour bonifier les effets des traitements et aussi pour vous donner le plus de possibilités de guérison. C’est donc à travers des services ciblés que vous pourrez cheminer chez Saut Quantique, parallèlement à vos traitements, notamment :

  • Une conférence
  • Un atelier intensif
  • Un suivi individuel avec un consultant en lois biologiques
  • Un suivi individuel avec un coach

soutien cancer

Bien que le cancer génère des statistiques effrayantes, il s’inscrit dans la même logique que toute autre maladie au regard des lois biologiques. En ce sens, il devient primordial de savoir le démystifier pour en comprendre le sens et vous donner des outils pour mieux le gérer – de l’annonce du diagnostic aux traitements, en passant par toutes les étapes que la maladie vous fera vivre.

Le cancer a un message à vous livrer et nous sommes là pour vous aider à le comprendre. Changez votre regard et ouvrez-vous à de plus grandes possibilités.

Pourquoi un soutien complémentaire au cancer?

L’agence de la santé et des services sociaux reconnaît l’importance d’une oncologie intégrée, c’est-à-dire une oncologie « combinant chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie avec des modalités de médecine alternatives et complémentaires ». C’est en ce sens que nous voulons ajouter un soutien complémentaire aux méthodes de traitement traditionnelles, et ainsi augmenter les chances de guérison.

L’agence privilégie aussi la mise à profit des « forces créées par un groupe d’appartenance où l’on peut se sentir à l’aise et en sécurité  […] car la neurobiologie est maintenant à même de démontrer les bienfaits sur le stress d’un rassemblement bien choisi ». C’est parce que nous sommes conscients des bienfaits de la force du groupe que nous plaçons le travail de groupe au cœur de nos interventions, notamment dans les conférences et les ateliers.

La médecine et les approches complémentaires

Au début des années 2000, de 60 à 70 % des Canadiens avaient recours à des médecines alternatives et complémentaires, et au Québec à la même époque, les compagnies d’assurances effectuaient des remboursements dix fois plus importants que par le passé pour l’usage de ces médecines. Ces chiffres témoignent d’un grand besoin de changement en matière de soins. Et si la popularité des médecines complémentaires ne cesse de grandir, c’est parce que l’emphase y est mise davantage sur la santé et la guérison de la personne que sur la maladie et son traitement. On reconnaît les capacités que possède notre corps de se réparer lui-même, et les lois biologiques s’inscrivent exactement dans cette vision.

La population a toujours continué de consommer ses plantes et de consulter ses acupuncteurs, ses ostéopathes et ses naturopathes. Il n’ y a rien de vraiment nouveau là-dedans. La nouveauté réside peut-être, comme l’affirme le Dr David Eisenberg – l’une des personnes les plus influentes dans le domaine des approches alternatives et complémentaires de santé aux États-Unis – dans l’ouverture que les départements de médecine et les chercheurs montrent à l’égard des approches alternatives. Selon le Dr Eisenberg, il est impératif que les médecins sachent à quelle fréquence leurs patients utilisent ces approches pour offrir le meilleur service possible :

« Je rêve qu’un jour tous les cliniciens aient une petite expérience concrète de ces thérapies pour qu’ils n’aient plus ce troublant moment de silence lorsque leurs patients leur demandent ce qu’ils en pensent. Avoir devant soi un médecin qui ne connaît rien aux approches complémentaires et alternatives et qui a souvent des préjugés à leur endroit n’est pas dans le meilleur intérêt du patient. »

Il est bien légitime de vouloir mettre toutes les chances de notre côté lors de la maladie, et les approches complémentaires constituent une corde de plus à notre arc en ce sens. Et il peut effectivement être rassurant de savoir que la médecine emboîte le pas en reconnaissant les effets positifs des différentes approches, du moins en reconnaissant leur existence…

 

Mélanie Marion

Rédactrice, Saut Quantique

 

Références

Rapport du directeur de santé publique de Chaudière-Appalaches

Qu’est-ce que la médecine intégrée?

Médecine intégrative

L’aube d’une médecine intégrée, Passeport Santé

 

 

0

Add a Comment