Cancer : trouver le morceau de casse-tête manquant

Écrit par:

 

casse-teteDans mon village, il y a un homme que j’aime et que je respecte beaucoup. Pas un ami proche, mais une personne qui a toujours été dans mon environnement et que j’estime au plus haut point. Un jour, j’ai appris que cette personne était atteinte d’un cancer et que ses chances de guérison ne pétaient pas des scores, disons. La plupart du temps, je me mêle de mes affaires.

Mais cette fois-là, j’ai décidé de ne pas me mêler de mes affaires.

Je l’ai appelé et lui ai dit que je devais absolument lui parler. Je suis arrivée chez lui un dimanche matin et ils m’ont reçue avec un café dans la véranda, lui et sa blonde.

Trouver le bon morceau

Là, j’ai déblatéré tout ce pourquoi j’étais venue le voir. La découverte du Dr Hamer, les lois biologiques, le lien entre les émotions et les maladies, le cancer qui ne fait pas exception à la règle, blablabla… Mon café était devenu froid parce que la parlotte ne m’arrêtait pas. Je me sentais comme une conférencière. Une conférencière du dimanche matin qui débarque chez les gens à grands coups d’espoir et de volonté de faire changer les choses. Et les deux m’écoutaient attentivement, avec le plus grand des respects. Ç’aurait pu ne pas être le cas, mais ce le fut. Il faisait beau et le café était bon. C’était un beau dimanche matin.

L’homme avait cette petite étincelle dans le fond du regard qui m’invitait à continuer. Non seulement je sentais que tout cela faisait du sens pour lui, mais en plus, je sentais qu’il allumait déjà sur des sources possibles de son problème. Comme si j’apportais le morceau du casse-tête qui lui manquait. Vous savez ces immenses casse-têtes avec du ciel et du ciel à n’en plus finir? Tous les morceaux sont de la même couleur… Je n’ai d’ailleurs pas assez de mots pour dire à quel point j’admire les personnes qui viennent à bout de ces géants! Bref, le couple était arrivé au bout du casse-tête, mais il manquait un petit morceau pour que le tout prenne forme. Et en ce dimanche matin, j’arrivais avec un petit bout de ciel bleu.

caféJ’ai fini mon café froid, j’ai déposé le morceau de casse-tête sur la table et je suis repartie.

J’avais décidé de ne pas me mêler de mes affaires cette journée-là, mais la décision d’embarquer ou non dans une démarche avec les lois biologiques ne m’appartenait quand même pas.

La suite de l’histoire

Mon bonheur de voir son nom à l’agenda au bureau la semaine suivante!

Mon ami-pas-tant-ami-mais-qui-est-vraiment-devenu-mon-ami-je-crois a fait tous les traitements prescrits par la médecine et a jumelé ça avec une démarche en lois biologiques. Ses traitements de chimio – qui soit dit en passant devaient être palliatifs seulement – se sont révélés tout à coup miraculeux. Le médecin lui a dit qu’il était « un cas ». Qu’il ne comprenait pas qu’il ait ainsi retrouvé la santé.

Quelques mois après ma visite impromptue dans sa véranda, il est démarqué chez moi à son tour. Cette fois pour me serrer dans ses bras et me dire merci, les yeux dans l’eau. On était deux à avoir les yeux dans l’eau je peux vous le dire. Un petit morceau de casse-tête qui a changé une vie. Un morceau de beau ciel bleu dans la tempête, ça vaut bien des cafés froids, ça!

Si vous avez envie de venir chercher votre morceau de casse-tête vous aussi, notre prochaine conférence « Bras de fer au cancer » aura lieu le 31 janvier. Une soirée pour voir le cancer différemment et bonifier vos traitements médicaux… ce n’est pas banal comme soirée, ça!

Vous pouvez assister à la conférence à nos bureaux ou sur le Web. Et ne vous inquiétez pas, si vous assistez à la conférence en salle, le café sera servi chaud!

Mélanie Marion

Rédactrice

 

Psssst… Pour lire mes autres articles sur le cancer, par ici :

L’urgence de changer notre vision du cancer

4 choses que je ferais si j’apprenais que j’ai un cancer

Nouveau programme de soutien complémentaire au cancer

Patrice Michaud : un vidéoclip plus grand que nature

 

 

 

 

 

 

 

0

Add a Comment